Nos origines - L'Association

L’AICPRAT qu’est-ce que c’est ?

Une association amicale des anciens de Thales plus précisément appelée :

Amicale Inter Centres des Personnels Retraités Anciens de Thales

L’association est implantée sur tout le territoire national. Des activités variées contribuant au maintien en forme intellectuelle et physique, à la solidarité entre adhérents, à la défense de leurs droits, à la promotion du patrimoine historique de Thales…

L’AICPRAT peut vous aider et a besoin de vous…

Les années 1970 et les premières de la décennie 80 ont connu le plein emploi, spécialement dans la branche industrielle qui nous occupait.

A partir de 1982-83, le contexte économique national a conduit les entreprises à resserrer leur économie et à réduire leurs effectifs. De nombreuses personnes se sont alors trouvées en surnombre et ces départs de l’entreprise ont fait apparaître l’individu sortant d’une collectivité, comme seul, coupé des moyens de connaissances et d’actions.

Animé par les relations de leur vie professionnelle, un certain nombre de ces isolés, provenant en grande partie du Centre de Levallois , se sont rencontrés et ont formé un noyau de réflexion. Les principaux thèmes étaient : comment ne pas rester isolé, comment développer entre nous une certaine convivialité, comment aider et faire profiter de notre expérience ceux qui vont être confrontés aux problèmes que les premiers partants ont connus, et enfin comment se faire entendre pour défendre nos retraites, parfois objets de jalousies et de convoitises.

Les membres fondateurs furent :

René Bédoura, Robert Caillat, Gilles de Gallard, Bernard Gory, Georges Guilbaud, Yves Jobelin, Jean Lemaître, Jean Maillet, Bernard Mouly, Guy Muzard, Jean Quéguiner, Philippe Romagné et Daniel Tassin.

C’est ainsi qu’un jour succédant à l’autre, et après avoir pris l’avis autorisé de la Direction de Thomson-CSF, notre Association a vu le jour le 21 mai 1984. Elle se dénomme :

Association Amicale des Ingénieurs et Cadres, Préretraités, Retraités, Anciens de Thomson-CSF : AICPRAT

Grâce à des relations amicales, et à l’information diffusée par les services du personnel des grands Centres de Thomson-CSF, les effectifs atteignirent 400 personnes en quatre mois.

De l’idée de quelques uns en 1984, une organisation s’est mise en place en région parisienne et en province.