Résumé de la conférence sur l’Unité Mixte de Physique du 1 avril 2019

Créée en 1995 avec une dizaine de chercheurs permanents, dans la lignée de contacts antérieurs réguliers entre Thomson-CSF (Alain Friederich) et le CNRS (Albert Fert), cette Unité Mixte de Recherche traite au départ des structures magnétiques artificielles, puis étend son spectre d’activité vers la supraconductivité à haute température et son application au traitement du signal, le personnel permanent passant à une trentaine de chercheurs en 2006.
À noter ensuite la création de deux opérations de recherche transverses et l’orientation de travaux vers la thématique « Beyond CMOS » demandée par Thales et bien sûr le Prix Nobel d’Albert Fert en 2007 !

Avec un large rayonnement international, de nombreux prix et distinctions, une excellence appréciée en Europe et environ 90 thèses préparées au laboratoire, l’Unité Mixte de Physique continue à remplir les missions génériques rédigées en 1994.
Ce parcours historique et technique a suscité évidemment de nombreuses questions après la conférence.
Pour en savoir plus…

Les articles similaires...