Visio-conférence du 4 avril 2022 : Évolution des architectures des radars terrestres et navals vers l’AESA tout numérique


Cet exposé sur l’évolution des radars de surface (sol et naval) vers l’antenne à balayage électronique complétement numérique débute par un bref rappel des principes du balayage électronique et de ses motivations, depuis le balayage électronique « passif » sur antenne tournante (ARABEL) jusqu’aux systèmes « tout numériques » à panneaux fixes comportant un grand nombre d’émetteurs individuels et de récepteurs numériques (SF 500). Parallèlement, les traitements évoluent depuis les processeurs spécialisés vers une architecture logicielle globale, chez Thales comme chez ses concurrents.
Deux exemples caractéristiques récents sont ensuite décrits en détail: le système SPY 6 de Raytheon (à sous-réseaux), et le Sea Fire 500 de Thales (entièrement numérique). L’exposé se conclut par la présentation de différentes évolutions récentes (Thales et concurrents).
Ce parcours technique détaillé, fruit de l’expérience unique accumulée par Philippe Elleaume, suscite évidemment de nombreuses questions…
Pour en savoir plus…

Les articles similaires...